Exploratrice de l’inouï

Je voudrais vous dire deux mots sur mon art… 🙂 Voici à présent quelques mois, en sortant grâce à vous d’un épisode émotionnellement long et complexe de souffrance et de colère envers l’autorité, j’ai reçu le cadeau de découvrir le enseignements d’un scientifique nommé Grigori Grabovoï. Ce fut comme découvrir le trésor que je cherchais depuis bien trop longtemps… Il est venu relever mon esprit et donner un sens à toutes les connaissances que j’accumulais depuis toujours sans savoir quoi en faire. Son travail a donné une dynamique à ces connaissances et tout s’est mit en mouvement, je venais de recevoir les clés pour jouer dans ce monde qui était le mien. Parallèlement j’ai suivi un cours d’aquarelle en ligne qui m’a permit d’explorer cet outil que j’aime tellement…

Aujourd’hui en vous partageant ces images, je me rend compte que je suis heureuse, très profondément. Je découvre le plaisir d’exprimer mieux que jamais avec l’aquarelle et mes recherches personnelles basées sur les enseignements de Grobovoï, mon intérieur. Ce qui m’émerveille est que je reconnais dans ces images l’énergie de ce que j’ai toujours voulu exprimer de plus précieux, ce joyau qui n’est contenu dans aucun mot.

Il y a 3 ans j’ai demandé à mon être intérieur de continuer ma mission de vie mais à partir d’un chemin constructif et créatif, non destructeur de mon corps. J’ai vu alors apparaître l’image d’un dauphin dans une eau lumineuse et j’ai reçu le nom de Joy Eau.

J’ai donc commencé à explorer le dauphin. Ce qui m’intriguait de celui-ci a été l’onde qu’il envoie sur les objets en face de lui pour les percevoir. Cette onde rebondit et lui revient, c’est ainsi qu’il voit les formes. Lorsqu’un dauphin envoie une onde, elle revient vers lui mais également vers les dauphins qui l’entourent. J’ai très lentement compris qu’ici se trouve le coeur de mon travail : poser mon attention sur ces espaces qui me mettent en émoi sans n’avoir jamais pu les partager jusqu’ici… Envoyer mon énergie vers ceux-ci par mon attention ouverte à contempler et aimer, ressentir ce qui se manifeste dans ces rencontres et déposer en aquarelle ce que je perçois avec l’intention que ces images émanent les mots que je ne pourrai jamais vous dire pour décrire l’inouï.

Ci-dessous vous trouverez deux images portant sur l’exploration de la Constellation du Dauphin telle que décrite par Grobovoï dans son livre « Les étoiles, séries numériques pour la vie éternelle » et ses systèmes pacifiques. Ce travail m’a aidé parallèlement à découvrir deux parts de moi en conflit et pouvoir alors les recevoir dans leur intégrité, chacune dans leur entièreté. J’ai ensuite cherché à approcher le regard d’une des étoiles de la Constellation, pour percevoir le regard qu’elle porte sur nous et son environnement.

C’est le début d’une exploration sur les cellules régénérées du vivant à partir du regard cosmique, mais aussi sur la délicatesse et la vulnérabilité…

Au plaisir de continuer à partager ensemble ces merveilleux voyages…

Joy Eau

Ci dessous :

1ère aquarelle : Ma petite barque rouge – Aquarelle – A5.

2ème aquarelle : La vision d’une étoile (Delphini) – Aquarelle – A5.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :