J’ai reçu mon nom Joy Eau il y a trois ans par clairvoyance, accompagné par l’image d’un dauphin nageant dans une eau de lumière. Je venais d’émettre l’intention de me réaliser dans une vie CONSTRUCTIVE pour offrir un tournant salutaire à mon corps qui à l’âge de deux ans se déformait articulairement, touché par la polyarthrite.

Cette merveilleuse rencontre intérieure m’a fait découvrir l’echolocalisation !

L’echolocalisation est une qualité delphinique permettant de voir sous l’eau, c’est une onde envoyée par le sonar du dauphin vers l’objet qu’il souhaite voir. L’onde rebondit sur l’objet et revient vers le dauphin en lui en apportant sa visualisation. Lorsqu’un dauphin envoie une onde, celle-ci, lors de son rebond, revient non seulement vers lui mais aussi vers les autres dauphins qui l’entourent !

De même, lorsque mon regard intérieur se pose sur une dimension de ma conscience, j’envoie une impulsion vers celle-ci, qui me revient en images et couleurs. Ces images que je dépose en aquarelle sur le papier, traversent mes corps et me réorganisent ce faisant. Je pose l’intention que chaque image offre les ondes dont elle regorge à tous ceux qui entreront en relation avec l’image en question dans tous les lieux et à travers tous les temps qui soient !

En cela je souhaite que mes images soient des voyages pour ceux qui s’y reconnaissent, par résonance, à la rencontre du vivant en déploiement …

J’ai eu la chance de vivre un parcours scolaire normal et riche pour mon développement personnel. J’ai terminé mes secondaires en qualification d’art plastique avec une mention grande distinction. Ma qualification déjà portait les semences de ce qui allait occuper désormais mon chemin : la philosophie. Emerveillée par les récits de Platon, je réalisai une licence en philosophie à l’université libre de Bruxelles.

Sur ce site vous découvrirez mon travail, mes recherches, mes explorations dont la visée est au service de l’asbl Poème Vivant. Poème Vivant œuvre pour nourrir de constructivité l’imaginaire de notre conscience collective.

L’imaginaire est cette source d’images dans laquelle nous puisons pour créer notre réalité, pour ouvrir nos chemins de conscience… L’imaginaire, nourrit de foi, donne vie… Un imaginaire constructif regorge de santé car il est une terre fertile et stable pour un développement éternel et harmonieux de nos êtres. Ce n’est que dans cette stabilité que nous pourrons nous ouvrir à notre véritable potentiel humain. Jusqu’ici l’aspect destructif que nous entretenons ne nous permet rien de plus que de battre des bras perpétuellement pour ne pas couler dans nos eaux troubles émotionnelles. La paix est la base stable pour déployer notre véritable humanité. Et l’éternité est la source à laquelle notre paix peut s’abreuver.

Je vous souhaite un beau voyage…

Voici quelques Reflexions

%d blogueurs aiment cette page :