Invitation Cordiale à l’Exposition Familiale Mangano

2021-08-22T17:55:00

  jours

  heures  minutes  secondes

jusqu’à

EXPO FAMILIALE : Les MANGANO s’exposent à l’Atelier 64

Mes chers amis, j’ai l’immense joie de vous inviter aujourd’hui à notre première exposition familiale ! C’est l’occasion rêvée de découvrir une portion choisie du travail de chacun de nous. Voici autant d’univers qui ont fleuris avec le témoignage d’une palette d’émotions toute individuelle et unique… et parfois également entrelacées d’influences mutuelles.

Retrouvez mon père José Mangano avec ses couleurs et ses personnages qui viennent d’horizons et continents encore inconnus, mon frère Angelo avec sa ligne simple et délicate, calligraphe éprit de beauté antique, ma fille de bientôt 11 ans Merynoa avec ses dessins aux expressions humoristiques qui font voyager le regard entre une infinité de scènes joyeusement vivantes et moi, Mariella – alias Joy Eau – avec mes aquarelles, voyages aux multiples couleurs… Pour ceux qui viendront nous visiter, d’inattendues surprises vous seront dévoilées avec l’oeuvre de quelques autres membres de notre famille qui accompagneront cette exposition exceptionnelle réunissant la diversité artistique de l’esprit Mangano. Le Magasin et ses joyaux sera également présent avec quelques articles à découvrir sur place.

ON VOUS ATTEND NOMBREUX !

Un Vernissage

Le dimanche 22 août 2021 de 17h à 21h.

L’Expo

Du mardi 24 au vendredi 27 août de 17h à 21h.

Ainsi que le samedi 28 et le dimanche 29 août de 14h à 18h.

Le Lieu

A l’Atelier 64 : rue de l’abbaye 64 – 1050 Bruxelles.

Poème Vivant prêt à naître dans la Matière

J’ai rêvé que j’étais une grande artiste et que je pouvais vivre de mon art.

Les loups passent leur journée à explorer leur environnement en solitaire et se réunissent le soir en bande. J’ai rêvé ma vie de loup, à créer en journée, explorer ma vie en solitaire et à partir d’une certaine heure sacrée – à Saint-Henri c’était l’heure de l’apéro – retrouver ma constellation humaine, ma grande et infinie constellation humaine. J’ai rêvé pouvoir passer ma vie à jouer entre mes visions spirituelles et les couleurs de ma palette d’aquarelle, j’ai rêvé pouvoir vous rencontrer dans mon univers et célébrer ensemble le joyaux du Vivant.

Je ne suis qu’à deux doigts de réaliser mon rêve. Un peu de courage et des sous qui viendront bien pour créer l’espace de Poème Vivant. C’est pour cela que j’ai créé Poème Vivant asbl et que j’y investis l’énergie de mon coeur. Oui, tout ce qui sort de mon site, les ventes, les dons, mes créations, absolument TOUT va à Poème Vivant asbl pour laquelle je travaille en tant que bénévole. Car vous savez bien qu’il est toujours interdit de cumuler un quelconque travail avec un CDI Handicap. Par contre, il n’est pas interdit de construire un rêve. Alors je travaille avec de l’argent mais pas pour de l’argent, c’est une nuance que j’aime.

Je peins et j’ai construit un site de vente pour que mes peintures construisent, à leur tour, la source qui donnera naissance à l’atelier de Poème Vivant dans la matière, tout en émanant déjà l’énergie de Poème Vivant. Cette énergie c’est celle de la CONSTRUCTIVITÉ.

En nourrissant l’énergie de la constructivité, j’ai pu réaligner dans ma vie les expériences vécues dans une dimension de développement, et non traumatique. La constructivité avance main dans la main avec l’autonomie créative. J’ai finalement intégré cellulairement qu’il n’est pas nécessaire d’apprendre par le drame et la destruction.

La douleur est un maître et la joie en est un autre.

Le fameux karma – ces expériences répétitives – n’existe plus dès lors que j’écoute mon âme. Mon souhait pour toute personne en souffrance est que son apprentissage se réorganise dans une perspective de constructivité parce que, d’une part, souffrir n’est pas nécessaire et, d’autre part, la qualité de l’apprentissage et ce qui en résulte est constructif de notre dimension divine.

La constructivité est mon souhait le plus ardent pour chacun de nous…

Alors l’atelier de Poème Vivant réunira mon logement complètement adapté à un espace créatif où je vivrai ma vie de loup, un brin solitaire pour continuer perpétuellement à nourrir la source de mes racines et construire mon tronc, un brin dans l’accueil de ma constellation humaine ; c’est à dire dans la relation à tout être humain qui viendra à l’atelier pour jouer avec l’art et se rencontrer dans sa dimension constructive.

Merci infiniment à tous ceux qui nourrissent déjà cette énergie dans leur vie, merci à ceux qui s’y ouvriront en lisant ces quelques lignes et merci à tous ceux qui collaboreront avec Poème Vivant à faire grandir cette énergie dans la conscience collective. Merci d’avance aussi pour vos achats, vos partages et le si bien connu bouche-à-oreilles.

Sur ce, je vous présente tous ce que j’ai mit en place pour faire grandir Poème Vivant dans la matière. Je vous souhaite de beaux voyages :

La Galerie des Originaux : https://poemevivant.com/joy-eau/2/?v=d3dcf429c679

Le Magasin et ses joyaux : https://poemevivant.com/boutique-et-services/?v=d3dcf429c679

Pour tout don Ponctuel, Mensuel ou Annuel à Poème Vivant, vous pouvez utiliser le module qui se trouve ici en bas de page : https://poemevivant.com/presentation/?v=d3dcf429c679

Pour venir à ma rencontre en présentiel, voici notre prochain rendez-vous : https://poemevivant.com/agenda/?v=d3dcf429c679

Pour toute informations, demande de contact ou propositions : https://poemevivant.com/contact/?v=d3dcf429c679

Avec toute ma tendresse,

Photo by Nathalie Frennet

Concours Poème Vivant

❤❤❤ CONCOURS Poème Vivant❤❤❤

Profitez des promenades artistiques ART’pentons ! Chemin artistique Le Mesnil – Florennes ❤❤❤

ET GAGNEZ UNE IMPRESSION A5 DE CETTE AQUARELLE EN PARTAGEANT SUR FACEBOOK UNE PHOTO DE VOUS AUX COTES DU PANNEAU “Je suis éternelle” AVEC LE HASHTAG #artpentonspoemevivant❤❤❤

Un tirage au sort désignera le gagnant du mois de juillet pour l’impression sur toile ! – Le gagnant du mois d’août pour l’impression sur verre acrylique ! – Et le gagnant du mois de septembre pour l’impression sur alu dibond !

Vous retrouverez la réalisation de Joy Eau dans la boucle numéro 4 qui s’étend sur 6,2 km et s’élance au départ de Surice.

Bonne promenade 😃

UN VERNISSAGE

Un coup de projecteur sur ce chemin champêtre est programmé le samedi 10 juillet à Surice (Philippeville) avec des ateliers, des concerts, des expositions.Le sentier ARTpentons est accessible du 3 juillet au 20 septembre.Un plan est disponible auprès des centres culturels et des offices de tourisme des communes concernées pour le découvrir à sa guise tout l’été !!!

https://poemevivant.com/agenda/

Offre Exceptionnelle : une couverture pour votre livre

<3 <3 <3 !!! OFFRE EXCEPTIONNELLE !!! <3 <3 <3

Cette demoiselle était promise à un glorieux destin – qui devait vous être dévoilé début juin – vous vous souvenez ?:) Elle devait faire la couverture d’une anthologie de poésie, elle est née sous mes doigts à cette fin, cependant un autre de mes dessins à été choisi pour la couverture. Comme tant de grandes étoiles, son destin est remplit de rebonds ! Alors loin de se laisser abattre, la jeune fille à la fleur, demoiselle cosmique dans l’âme m’a suggéré ceci afin de mener à bien son précieux destin…

JE VOUS OFFRE GRATUITEMENT CETTE IMAGE POUR LA COUVERTURE DE VOTRE LIVRE !

Sous 3 conditions seulement :

– Que l’image soit cohérente avec le contenu de votre livre.

– Que l’image soit utilisée sans transformation.

– Que le livre soit édité en grande production (vendu en librairies).

Si vous êtes intéressé.e, voici la marche à suivre :

– envoyez-moi un mail à poemevivant@gmail.com pour le 30 JUIN 2021 au plus tard, avec les données suivantes :

– Votre nom et prénom, pays de résidence.

– Une brève description du contenu de votre livre.

– Votre accord sur les 3 conditions demandées.

– Une preuve de votre contrat avec un éditeur.

La personne choisie sera avertie par mail avant le 15 juillet 2021.

Au plaisir de vous lire et de mettre nos énergies en commun dans un merveilleux déploiement,

Avec Amour,

Joy Eau

Exploratrice de l’inouï

Je voudrais vous dire deux mots sur mon art… 🙂 Voici à présent quelques mois, en sortant grâce à vous d’un épisode émotionnellement long et complexe de souffrance et de colère envers l’autorité, j’ai reçu le cadeau de découvrir le enseignements d’un scientifique nommé Grigori Grabovoï. Ce fut comme découvrir le trésor que je cherchais depuis bien trop longtemps… Il est venu relever mon esprit et donner un sens à toutes les connaissances que j’accumulais depuis toujours sans savoir quoi en faire. Son travail a donné une dynamique à ces connaissances et tout s’est mit en mouvement, je venais de recevoir les clés pour jouer dans ce monde qui était le mien. Parallèlement j’ai suivi un cours d’aquarelle en ligne qui m’a permit d’explorer cet outil que j’aime tellement…

Aujourd’hui en vous partageant ces images, je me rend compte que je suis heureuse, très profondément. Je découvre le plaisir d’exprimer mieux que jamais avec l’aquarelle et mes recherches personnelles basées sur les enseignements de Grobovoï, mon intérieur. Ce qui m’émerveille est que je reconnais dans ces images l’énergie de ce que j’ai toujours voulu exprimer de plus précieux, ce joyau qui n’est contenu dans aucun mot.

Il y a 3 ans j’ai demandé à mon être intérieur de continuer ma mission de vie mais à partir d’un chemin constructif et créatif, non destructeur de mon corps. J’ai vu alors apparaître l’image d’un dauphin dans une eau lumineuse et j’ai reçu le nom de Joy Eau.

J’ai donc commencé à explorer le dauphin. Ce qui m’intriguait de celui-ci a été l’onde qu’il envoie sur les objets en face de lui pour les percevoir. Cette onde rebondit et lui revient, c’est ainsi qu’il voit les formes. Lorsqu’un dauphin envoie une onde, elle revient vers lui mais également vers les dauphins qui l’entourent. J’ai très lentement compris qu’ici se trouve le coeur de mon travail : poser mon attention sur ces espaces qui me mettent en émoi sans n’avoir jamais pu les partager jusqu’ici… Envoyer mon énergie vers ceux-ci par mon attention ouverte à contempler et aimer, ressentir ce qui se manifeste dans ces rencontres et déposer en aquarelle ce que je perçois avec l’intention que ces images émanent les mots que je ne pourrai jamais vous dire pour décrire l’inouï.

Ci-dessous vous trouverez deux images portant sur l’exploration de la Constellation du Dauphin telle que décrite par Grobovoï dans son livre « Les étoiles, séries numériques pour la vie éternelle » et ses systèmes pacifiques. Ce travail m’a aidé parallèlement à découvrir deux parts de moi en conflit et pouvoir alors les recevoir dans leur intégrité, chacune dans leur entièreté. J’ai ensuite cherché à approcher le regard d’une des étoiles de la Constellation, pour percevoir le regard qu’elle porte sur nous et son environnement.

C’est le début d’une exploration sur les cellules régénérées du vivant à partir du regard cosmique, mais aussi sur la délicatesse et la vulnérabilité…

Au plaisir de continuer à partager ensemble ces merveilleux voyages…

Joy Eau

Ci dessous :

1ère aquarelle : Ma petite barque rouge – Aquarelle – A5.

2ème aquarelle : La vision d’une étoile (Delphini) – Aquarelle – A5.

Série réflexive : Covid19, le virus Métaphysique

Notre regard souvent nous enferme dans des rôles et fige nos relations avec la Vie, la grande Vie…

C’est pourquoi j’ai décidé de me lancer … Je viens d’ouvrir une page sur Facebook dans laquelle je partagerai en toute humilité le regard que la vie en mouvement tisse et danse en moi, jour après jour… Puisque comme certains d’entre vous le savent, moi aussi j’ai été touchée par un virus à l’âge de deux ans et celui-ci à détruit une partie de ma fonction articulaire en la déformant. Voilà 37 ans que je chemine en apprenant à reconnaître la divinité de cet être qui m’a traversé…

Etonnamment, plus je le vois comme un ennemi, plus je souffre de mon propre regard. Plus je le vois dans sa bienveillance, plus j’ai accès aux ressources qui se trouvent à l’endroit de mes blessures.

Mon profond souhait à travers ces partages est de permettre à toutes les douleurs que nous vivons actuellement au sein de notre Humanité, d’être au moins un peu, soulagées de la violence de notre regard sur nous-même et sur ce que nous traversons… et, tant que possible, avec un nouveau regard, reconnecter avec la Bienveillance dont nous avons tant besoin comme ressource pour prendre soin de ces douleurs… On y arrivera, non pas contre, mais en clairvoyance et en amour avec nous même…Tendrement…

Si vous avez l’élan de suivre cette série réflexive de vidéos, n’hésitez pas à venir me rejoindre sur la page Facebook Covid19, le virus Métaphysique : https://www.facebook.com/Covid19-le-virus-M%C3%A9taphysique-106274897976438

Nous sommes le changement…

Tendresse à chacun !

Abonnez-vous à Poème Vivant !

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

TUTO NOËL : Les Carnets-Cadeaux !

Accès IMMEDIAT au Tuto Les carnets-cadeaux en cliquant sur l’image ci-dessous :

TUTO LES CARNETS-CADEAUX

Bonjour les amis !

Nous venons de passer une année qui en a bousculé plus d’un au niveau de nos relations. Distanciation, isolement, etc. ont fait ressurgir en nous de fortes émotions, car disons le franchement : nous sommes fait pour nous aimer, nous entremêler… et célébrer l’amour d’être ensemble vivants !

Sur base d’une idée du groupe Altéo Régionale de Philippeville et avec la collaboration de mon amie Nathalie Frennet, ma principale source en Art-Thérapie (que vous pouvez retrouver sur Etana – escapades intérieures, page Facebook), j’ai confectionné un Tuto à suivre pas à pas pour réaliser un joli carnet-cadeau ! Composé de jeux et d’espace pour la créativité, ce carnet est destiné en premier lieu à vous offrir un pur moment de plaisir créatif ! En deuxième lieu, il est destiné à tisser des liens…

Vous trouverez l’accès au Tuto Noël en cliquant sur l’image en bas de page !

Ce Tuto a été créé pour les groupes d’Altéo, mais il peut également être utilisé par tout un chacun avec un peu d’organisation !!!!

Voici ma proposition 😀

Faites vous partie d’un groupe? Famille, groupe d’amis, collègues, classe, locale, pension, etc. Proposez à votre groupe de réaliser le projet afin de pouvoir échanger vos carnets au sein de celui-ci (chacun recevant le carnet de quelqu’un d’autre au hasard ou alors les échanges se font deux par deux, à vous de voir vos préférences !).

Dans le cas où vous ne faites pas partie d’un groupe, que vous souhaitez tisser des liens nouveaux, je vous propose de m’envoyer un petit mail à poemevivant@gmail.com avec pour titre “je participe au projet carnets-cadeaux” et avec pour contenu votre nom et prénom, ainsi que votre adresse postale complète. Je vous mettrai alors en contact deux par deux. Chacun recevra les coordonnées de son partenaire carnet-cadeau afin de lui envoyer son carnet !

Vous pensez à une personne isolée qui aimerait participer mais n’a pas accès à internet? Vous trouverez en bas de la page “Tuto” ci-jointe, ce même tutoriel sous format PDF à imprimer en A4 ou A5 selon le besoin. Communiquez-moi ensuite ses coordonnées (nom, prénom et adresse postale complète) afin de procéder à la mise en connexion pour l’échange 🙂

Envoyez votre carnet à votre partenaire carnet-cadeau pour le 18 décembre au plus tard afin qu’il soit reçu avant Noël 🙂

Quelques précautions pour un échange haut en couleurs et en toute protection : le risque de contamination par courrier est quasi nul, nous pouvons néanmoins rajouter notre grain de sel et d’amour pour prendre soin les uns des autres, ainsi que de nous-même, en : laissant, par exemple, reposer le carnet que nous avons créé dans son enveloppe 2 jours avant de l’envoyer, nous pouvons également laisser le carnet reçu reposer 2 jours avant de se jeter dessus, ou éviter de se lécher les doigts pour tourner les pages… 🙂

Je crois que j’ai tout dit… 😀

Alors… vous êtes prêts à jouer ?!!!

Pour accéder au Tuto, cliquez sur l’image ci-dessous :

TUTO NOEL : LES CARNETS-CADEAUX !

Je nous souhaite tout le bonheur du monde !

Joyeux Noël, à notre santé, à notre bonheur, à notre joie d’aimer !

Le choix et la réalité

Notre inconscient collectif est saturé de cauchemars : douleur, accidents, mort, séparation, perte, manque, destruction, abandon, punition, catastrophe, crimes … et puis quoi encore !
Jusqu’où allons-nous soutenir la réalité de ces cauchemars?

Lorsque j’étais petite, j’écoutais les adultes parler de “La Réalité” (tu sais, celle qui vient avec une majuscule pour dire qu’elle est la seule qui a licence d’exister) …
En voilà un concept auquel je n’ai jamais cru… surtout d’après leur description de la prétendue réalité…
Du haut de mes trois pommes je trouvais que la fleur qui s’épanouissait devant mes yeux me parlait mieux de la réalité que les adultes humains.
Et puis la réalité des adultes était remplie de suppositions auxquelles il fallait obéir ou faire attention. Le roi “je dois” était partout et pourtant toujours nulle part : ça le rendait fort… La fleur, elle, me montrait le sens du vivant, la floraison, ici et maintenant dans sa pleine présence. J’ai donc entièrement accueillie la réalité de la fleur avec laquelle j’entrais en résonance et j’ai commencé à me questionner sur cette étrange réalité dont parlent les adultes …

Mais pourquoi bon sang croient-ils à tant de douleurs sans jamais, au grand jamais, se dire : bon… comment transformer cela? comment prendre soin? Cela est-il vraiment juste? d’où je tire ma certitude? l’ai-je vérifié? …
Non, aucune remise en question. Pourtant à côté de cela, j’ai trouvé une grande violence chez les adultes dans leur désir à transmettre leur vision bien que celle-ci ne les rendait pas heureux…
Perplexité…
Me voilà adulte d’âge et pourtant je sens toujours en moi cette petite fille qui écoute “les adultes” parler du monde en guerre et douleurs en disant “c’est la vie” …

C’est la vie???

Bon…
Reprenons depuis un début…

Lorsque tu marches dans une forêt, que sais-tu des arbres? de leur mode de communication? de leur génie pour développer un corps qui possède la vue sans avoir d’organe spécifique de vision?
Savais-tu que l’arbre se réveille le matin avec les premiers rayons lumineux?

Lorsque tu vois un dauphin, que sais-tu de sa puissance d’existence? Sais-tu pourquoi un dauphin n’a pas le corps d’un chien? Non, attends, je veux dire avant la création de l’ADN… as-tu une idée de l’énergie qui est à la base de la création d’un corps de dauphin? ou d’un gorille? ou de l’eau? du vent? d’un fruit? … et de l’humain?

Tu vois, cette réalité-là m’émerveille et me rend folle d’enthousiasme et d’amour pour le vivant et je me demande aujourd’hui pourquoi j’entend encore si souvent “les adultes” parler avec des yeux brillants du nombre de morts qu’il y a dans le monde…
Ils me disent : on doit s’informer… et je suis d’accord.

Mais ton information, où vas-tu la chercher?
Ta réalité, avec quelles informations vas-tu la composer?

De quoi veux-tu être le canal? Avec quelles énergies collabores-tu et participes-tu à la création?
Tout est ok bien entendu et créer est une liberté…
Mais juste n’oublie pas que la réalité n’est pas un décor fixe, que ton regard consciement ou à ton insu est le grand décideur des énergies avec lesquelles tu participes à la vie, à ta vie.
Que sèmes-tu?
Si nous avons le choix de créer de la destruction à niveau mondial, nous avons le choix d’éveiller notre conscience à la vie éternelle, à la communication intuitive, à la découverte de la sagesse de chaque espèce vivante, au mystère de notre corps composé d’eau, nous avons le choix de réenchanter notre inconscient individuel et collectif et créer la paix et le bien-être pour le vivant sur terre… dés maintenant…

Et puis tu sais, je vais t’avouer un secret, si tu ne le sais pas encore : je vis dans un corps handicapé. Donc loin de moi l’idée de penser comme un Bisounours ! Ce handicap porte une réalité à laquelle moi-même et mon entourage avons dû nous adapter. Mais vois-tu, si j’avais soumis mon handicap à ma vision mentale du handicap comme réalité, mon seul résultat aurait été de reconfirmer cette réalité douloureuse dans mon vécu de tous les jours. Hors ma réalité à énormément évoluée bien que mon handicap soit toujours présent. Ma réalité a radicalement changé et je peux même te dire qu’aujourd’hui je suis en bonne santé dans la plupart de mes corps et dimensions.

La réalité n’est pas fixe, elle se transforme.

Joie dans vos coeurs…

Joy Eau

Abonnez-vous à Poème Vivant !

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

Sortir du bocal

Souvent, je pense en images…
Avant j’avais plutôt tendance à penser en mots,
Mais les mots toujours me menaient par des chemins qui rétrécissaient au fur et à mesure la pensée et je me retrouvais bloquée avec un puissant mal de tête !
Comme si une grande toile se tissait autour de moi jusqu’à m’enserrer…
Et puis un jour, alors que j’étais occupée toute enivrée par leurs couleurs à les dessiner,
les fleurs m’ont dit :

Nous t’aideront à sortir du bocal…
Plante une graine,
Occupe-toi régulièrement de la petite pousse qui apparaîtra,
Bientôt cela sera un arbre
Sur lequel tu pourra te hisser
Pour sortir du bocal !
Et même, m’ont elles dit toutes rieuses,
Une fois que tu seras sortie du bocal
Tu verras alors que le bocal n’a jamais existé…

Le bocal c’était le filtre duel qui enfermait mes pensées,
Dehors le monde était tel que je le rêvais.
Dedans il faisait froid et je me sentais seule.
Dehors c’était la fête.
Dedans c’était le manque et l’impuissance.

La graine je l’ai trouvée dans mon coeur,
J’ai vite compris que la joie m’unissait à moi-même
Et qu’elle ferait grandir très vite ma puissance d’exister.
Et en deux temps trois mouvements l’arbre était là !
La pousse c’est ma passion pour le dessin,
Mon rêve d’enfant retrouvé.
J’ai retrouvé le rêve et j’ai retrouvé l’enfance,
Avec elle toute la légèreté de l’insouciance.
Alors je pense, je rêve et je parle en images,
Les anges aussi me parlent en images,
Parce qu’en images la pensée est libre,
Et l’improbable est alors accessible,
Tout d’un coup le mystère parle,
Se raconte,
Dialogue,
Et rit avec l’enfant…

Joy Eau

Abonnez-vous à Poème Vivant !

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

Un Monde Vivant

J’ai un rêve au bord des yeux…

Lorsque je vois une abeille, je me dis que sans elle, le printemps n’existerait pas.

Lorsque je goûte l’eau, je prend conscience que sans elle, aucun être vivant ne foulerait des pieds la Planète.

Lorsque je sens un chat se poser sur moi et ronronner jusqu’à évacuer toutes mes douleurs corporelles, je me dis que cet être fait un travail insoupçonné.
Mais ce chat que l’on dit si souvent indifférent et solitaire, pour quoi, pour qui fait il cela?

Lorsque je pense aux dauphins, leur capacité de voir par les ondes. Lorsqu’un dauphin émet une vibration, c’est toute la bande des copains qui l’entourent qui reçoivent l’onde en retour et voient, ensemble.

Quand je pense aux migrations, ces traversées ou proies et prédateurs vont pacifiquement côte à côte.

Et puis ces nuées d’oiseaux qui attendent un signe pour s’envoler et traverser les portes migratoires, ces oiseaux voient un signe et d’un coup s’envolent, un signe que personne d’autre ne reconnait, et pourtant dans le silence implacable du vent, eux tous l’ont vu, eux seulement.

Cette Vie qui parle à tous en même temps, mais à chacun individuellement.

Lorsque je touche une carotte, je me rend compte que je ne sais rien d’elle, je ne la perçoit que par sa forme, sa couleur, son goût, sa saveur, ses nutriments, mais je me dis qu’elle doit avoir une grande valeur de don de soi, de service et un grand amour envers la vie pour y collaborer avec l’entièreté de qui elle est…

Merci…

Je ne veux plus être un humain ignorant de tant de Beauté qui prend la vie pour un décor, je veux entrer en relation…

Joy Eau

Abonnez-vous à Poème Vivant !

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.